Archive de l’étiquette LoRa

capteur QAI

Ballan-Miré (37) se saisie des enjeux de Qualité de l’Air Intérieur

COVID: Ballan-Miré (37) se saisie des enjeux de Qualité de l’air.C’est un geste fort au sein de Tours Métropole Val de Loire (TMVL). Elle fait ainsi entrer ses écoles dans l’ère du Smart Building ou du batiment connecté.

Le 14 Octobre dernier avait lieu la journée nationale de la qualité de l’air. C’est le jour durant lequel Smartome a pu remettre officiellement au premier édile, Thierry Chailloux, 30 capteurs de qualité de l’air intérieur (QAI). Ces capteurs vont surveiller la qualité de l’air de 30 classes primaires de la commune. Les taux surveillés seront le taux d’humidité, la température, ainsi que les taux de composés organiques volatiles (COV) et le niveau de CO2. Ce dernier taux est actuellement le seul moyen pour suivre et estimer le niveau de microparticules de COVID19.

Chaque boitier est muni de LED indiquant l’état de l’air ambiant. Les professeurs pourront ainsi avoir la possibilité d’ouvrir et fermer les fenetres et portes au moment opportun.

Les capteurs seront ensuite connectés de façon a comprendre et étudier sur le long terme le comportement des batiments et la qualité de l’air 24/7. Ils rejoindront donc le Smart Territoire qu’est devenu la ville de Ballan-Miré. Avec le déploiement de ces capteurs, Ballan-Miré (37) se saisie des enjeux de Qualité de l’air pour ses enfants.

Filière Smart City

credit shutterstock

Unis pour un but commun ! Le LoRa, rappelons le, est une technologie française, même si un groupe américain l’a depuis racheté. A ce titre, nous pouvons nous enorgueillir d’avoir un tissus d’ingénieurs concepteurs de grande qualité. Dans le Smart Building, nous avons depuis longtemps fait le choix de nos partenaires. Tandis que dans la filière Smart City, et particulièrement le LoRa, est en train d’exploser sous diverses offres :

LoRa et Les réseaux Bas Débit

Les professionnels et analystes du secteur sont quasiment unanimes : avant 2022 il faudra connecter 80 milliards d’objets connectés dans le monde. Vous connaissez les technologies traditionnelles, GSM et WiFi, mais 1/3 de ces objets devraient être connectés à des réseaux radio bas débit de type LoRa et longue portée, soit un marché de 26 milliards d’objets connectés.

On pourrait appeler ces réseaux 0G tant ils sont lents et très peu consommateurs