Tours Habitat devient le premier siège connecté d’un réseau LoRa privé en Région Centre Val de Loire.

Tours Habitat devient le premier siège connecté d’un réseau LoRa privé en Région Centre Val de Loire.

Tours Habitat, propriétaire de près de 16 000 logements sur la Métropole de Tours se lance dans le smart building et l’IoT en connectant son siège. L’Office Public de l’Habitat, qui fêtera l’année prochaine ses 100 ans, démontre que l’on peut être un acteur traditionnel du logement social et rester novateur en terme de technologie grâce à l’aide de Smartome.

Le cahier des charges est à la fois simple, précis, mais aussi spécifique. Le but de cette première phase est de comprendre le fonctionnement de l’immeuble du siège. La communication doit aussi passer malgré plusieurs batiments pour atteindre régie ouvrière située à 300m à vol d’oiseau de celui-ci. Nous proposons donc de partir sur un protocole LoRa. Comprenant l’importance capitale de l’utilisation des données, la Direction de Tours Habitat a spécifiquement demandé que les données ne passent pas par un cloud type Objenious mais qu’elles soient stockées puis traitées localement. Il faut donc développer un réseau privé.

L’installation

L’ensemble des données transiteront via une gateway Kerlink (préparée par nos cousins de Tekin) aidée d’un contrôleur Jeedom. L’OPH bénéficiant d’une régie ouvrière, l’équipe de Smartome a été grandement aidée par Lionel, un électricien de Tours Habitat et avons pu installer sur 2 jours, 115 points de relève.

Le projet s’inscrivant dans une démarche du Décret Tertiaire de la loi ELAN (bâtiment >1000m²), nous allons pouvoir remonter l’ensemble des consommations du site. Le but est de voir s’il est possible de régler des points critiques par un simple changement de comportement occupants. In fine, nous pourrons agir via des routines sur les points sensibles lors d’une phase ultérieure. Pour ce faire nous avons donc installé 74 point de contrôle de consommation mais aussi 20 capteurs de température/hygrométrie Ewattch. Les capteurs utilisés dans les salles de réunion sont doublés d’un capteur de sondage (photo 3). Ce capteur permet d’interroger les occupants sur leur “sensation” de bien être concernant la température de la pièce.

Au final, nous voici avec ce qui est le premier bâtiment tertiaire de la Région Centre val de Loire ayant un réseau LoRa privé.

LoRa kesako

Notons au passage l’intérêt du protocole LoRa qui est un réseau très bas débit que l’on pourrait qualifier de 0G ce qui induit plusieurs avantages :

  • à l’opposée de la 5G, il n’est parfois pas utile de remonter les informations en temps réels. Une seule mise a jour quotidienne (à minuit par exemple).
  • utiliser très peu de données et donc une plus grande autonomie des batteries. Selon certaines prescriptions, il est possible que celles-ci durent 10ans.
  • Protocole ouvert, il permet de ne pas dépendre d’un seul fournisseur si l’on devait améliorer le projet dans le futur.

Si vous avez vous aussi un projet de suivi de consommation/réduction d’énergie, n’hésitez pas à faire appel à Smartome afin d’étudier votre projet.

smartome

Laisser un commentaire